jeudi 31 décembre 2015

The river won't tell us which way to go.

2015 REWIND

Cette année était... bizarre. J'ai du mal à me souvenir de tout ce qui s'est passé, et j'ai une impression de gros flou qui s'étend sur les six premiers mois. Sans doute parce que mentalement j'étais au plus bas et que cette période n'était que questionnement et remise en question constante ; sans parler de deuils, dont je n'ai pas parlé ici mais qui m'ont peut-être un peu plus marquée que je ne le pensais. Du coup à part quelques évènements marquant je n'en garde pas un souvenir impérissable.

Il y a quelques semaines j'ai lu un tweet qui expliquait que par défaut on avait tendance à plus s'arrêter sur le négatif, au détriment des choses positives qui restent dans l'ombre de tout ce qui peut nous arriver de pas très joyeux. Je ne sais pas si c'est la vérité pour tout le monde mais je pense que ça l'est pour moi, du coup j'ai décidé de faire un petit bilan des trucs cools que j'ai vécu, en essayant de laisser le reste au passé.
En 2015 j'ai dis adieu au système scolaire pour de bon (à moins d'un gros chamboulement) et sérieusement c'était la meilleure nouvelle de l'année. Je suis donc officiellement détentrice d'une licence ! (enfin, officiellement quand j'aurais trouvé la motivation d'appeler la fac pour savoir quand est-ce que je dois récupérer mon diplôme...) Puis j'ai trouvé un job (enfin !) qui m'a permis de rencontrer des gens super cools (moi !) et qui je l'espère m'offrira de belles opportunités dans le futur.
Et puis je me suis fait tatouer ! Yay ! Un an et demi après la prise de rendez-vous, j'ai passé une petite quinzaine d'heures sous les aiguilles et me retrouve donc en possession de ma plus grosse et plus belle pièce à date. Et dans quelques jours je vais envoyer un mail à la tatoueuse que j'ai en vue pour mon prochain dessin, j'ai hâte. D'ailleurs je crois que 2015 marque aussi ma première année sans nouveau piercing depuis mes 16 ans... scary ! (mais j'ai enfin réussi à stretcher mes deux lobes à la même largeur, woop woop !)
Cette année j'ai déménagé dans un nouvel appartement, plus grand, plus beau, plus cher, plus tranquille, bref le bonheur.
Et enfin, je suis retournée à Londres ! Et c'était trop bien ! Et je suis allée aux Studios Harry Potter ! A.k.a le rêve de ma vie ! Et c'était trop TROP bien !

Voilà. Au final, je garde donc une plutôt bonne impression de cette année, en espérant bien sûr que la prochaine la surpassera. Come and fight me, 2016.

 Photos: tumblr + moi-même.

mercredi 30 décembre 2015

We speak in tongues blacker than the sun.

2015 fut riche en coups de coeur musicaux surprenants pour moi, entre Ghost et Lacuna Coil, les deux groupes que je pensais détester et qui ont fini par envahir ma playlist ; Purity Ring aussi, et leur witch house qui ne ressemble à rien de ce que j'écoutais jusque là... Je pensais en avoir fini avec les surprises mais - miracle de noël peut-être - j'ai décidé pour une raison qui m'échappe de jeter une oreille à Bring Me The Horizon... et je m'excuse donc profondément pour toutes les fois où j'ai maintenu que c'était de la merde.
Je ne vais même pas essayer de prétendre qu'il m'a fallu un temps d'adaptation ou je ne sais quoi, parce que dès les premières secondes de Throne j'étais déjà convaincue que j'avais trouvé mon nouveau groupe préféré (bon, peut-être pas).

J'en suis encore au stade de la découverte, j'ai écouté There Is A Hell... pour la première fois tout à l'heure et c'est surprenant mais je crois avoir tout autant aimé la brutalité de ce dernier que le côté pop-électro de That's The Spirit. Ma préférence va cependant à Sempiternal qui est un savant mélange des deux, un vrai coup de coeur. Ne me manque plus qu'à écouter leurs deux premiers albums, en espérant que j'aurais su vous pousser à jeter une oreille à un de leurs petits bijoux !

mardi 22 décembre 2015

The blood of the covenant.

Comme je passe bien plus de la moitié de mon temps libre sur youtube et ce depuis maintenant plusieurs années (ce que je faisais sur le net avant l'arrivée des daily vlogs ? c'est une bonne question.) je me suis dis que ça pourrait être sympa de partager avec vous mes cinq youtubeurs (youtubeuses, en l’occurrence) favorites. Que vous soyez déjà convertis au mal a.k.a youtube ou que votre petite âme pure ne demande qu'à découvrir comment on peut passer des heures (littéralement) à regarder des gens comme vous et moi faire la cuisine et parler de leurs derniers achats, cet article est pour vous.

** Et d'avance je m'excuse mais aucune des chaînes dont je vais parler n'est francophone donc si vous ne parlez pas anglais ça risque d'être compliqué à suivre pour vous. (CELA DIT j'en profite pour glisser que si aujourd'hui je comprends parfaitement l'anglais parlé c'est je dirais à 70% grâce au temps incalculable que j'ai passé à regarder des gens parler de tout et de rien en VO. Donc si vous cherchez un moyen de vous améliorer c'est une super solution.)

QCKND

La chaîne d'Amanda est une de mes plus récentes découvertes. Cette fille est un ovni à la personnalité complètement décalée. Il m'a fallu un peu de temps pour me faire à sa manière d'être mais elle fait maintenant partie de celles dont je ne rate jamais une vidéo (et dont j'ai binge-watché la totalité des vidéos depuis la première postée, hm). Sur sa chaîne on trouve notamment pas mal de vidéos ayant trait au tatouage - ce qui m'a attirée en premier lieu - dont un nouveau segment Tattoo Talk Tuesday qui est super cool et informatif. Mais ce qui me plait le plus sont ses vidéos où elle raconte des anecdotes sur sa vie (c'est d'ailleurs ce qui me plait le plus sur youtube en général)(et irl). On a juste l'impression de discuter avec elle autour d'un thé/café/whatever et j'adore ça. (d'ailleurs le nom de sa chaîne est un acronyme pour dire 'Quiet cool kid no doubt' et ça résume parfaitement ce qu'elle est.)



Je suis abonnée aux quatre prochaines chaînes que je vais mentionner depuis tellement longtemps que c'est dur de se souvenir ce qui a provoqué mon premier coup de coeur. Chez Sarah j'avais sans doute été attirée par ses cheveux violets de l'époque, et ses goûts qui me correspondent totalement et qui me font regretter de ne pas avoir de copine comme ça dans la vraie vie. (et en plus de ça elle est SI BELLE *soupir*) Elle est également étudiante en psychologie et fait de super vidéos de "motivation" qui parlent des problèmes du quotidien du genre de celle juste au dessus. Et à part ça je suis très jalouse de sa garde robe.



J'ai découvert LeighAnn via sa chaîne principale qui se situe dans le classique youtubeuse beauté/mode, et c'est d'ailleurs un exemple parfait de vidéos que je regarde bien plus pour la personnalité de celle qui les fait que pour leur contenu. J'adore son humour un peu excentrique et un peu absurde. Depuis un an elle a ouvert une chaîne dédiée aux vlogs et comme souvent c'est ce que je préfère regarder. Et en plus elle a une petite chienne trop mignonne. Voilà.


Kiera Rose

Chez Kiera aussi je crois que ce sont les cheveux colorés qui m'ont motivée à cliquer en premier lieu, ainsi que ses tatouages magnifiques. Je suis souvent à la recherche de personnes au look 'alternatif' parce qu'inévitablement je m'identifie plus facilement à elles et à ce qu'elles font. J'adore le sentiment de cosyness qui se dégage de son univers, cela ajouté encore une fois à un humour décalé et sarcastique et on a tout pour me plaire.


Anderz

Les vidéos d'Helen sont la parfaite représentation du travail d'édition génial que certain-e-s youtubeuses-eurs consacrent à leur contenu et à quel point cela change tout. Je suis donc une fan absolue de ses vlogs, de sa personnalité (forcément), de son couple trop cute et de ses petits chiens. Je vais aussi mentionner sa chaîne principale et notamment ses lookbooks que j'adoooore.


Voilà voilà. Je fais aussi trois mentions honorables à Tori de Biohazardous Beauty et ses make-ups incroyables, à Melanie Murphy et son énergie et son accent irlandais génial, et puis à Rhiannon Ashlee et ses vlogs, encore, qui sont juste l'embodiment du comfy/cosy.

J'espère que vous aurez trouvé de quoi occuper vos soirées de vacances de noël et si vous avez des suggestions de chaînes, n'hésitez pas ! xx

vendredi 11 décembre 2015

Heartsigh

  
1. Une liseuse, je cède enfin à la tentation. // 2. Des bédés tout plein, puisque mes étagères ne se rempliront plus de romans. Sixteen Kennedy ExpressLes Royaumes du Nord Tome 2Millenium Tome 2 (qui était déjà sur ma wishlist l'année dernière, oups) // 3. Des livres de coloriage GOT & Harry Potter. J'ai très très envie de les avoir entre les mains depuis que j'ai appris leur existence. // 4. Bound Swing Top by Disturbia // 5. Leggings avec une reproduction des Deux Danseuses sur Scène de Degas. // 6. Une montre parce que depuis que j'ai un portable qui ne rentre plus dans ma poche je ne sais jamais l'heure. // 7. La magnifique bague Sylvania de l'atelier Terra Nostra.

mardi 8 décembre 2015

In the flesh all wisdom begins.

 Life update.

J'essaye de me concentrer pour écrire cet article alors que le Chevelu beugle sur sa console et que je fomente des projets d'accident fatal envers son cd de GTA5. Je préférais quand il jouait à Skyrim, ugh. Sans transition, je suis actuellement plongée dans La Reine des Damnés, troisième tome des Chroniques des Vampires, et je me régale. Ça fait déjà plusieurs semaines que je l'ai entamé, je devrais vraiment prendre plus de temps pour lire - surtout pour des romans que j'apprécie autant - mais l'appel de l'écran est très souvent le plus fort. Je vais me faire offrir une kindle à noël et j'ai bon espoir que ça me motive à choisir le livre plutôt que youtube, youtube, netflix, youtube. Cette année encore j'ai lu bien peu de livres, je me suis par contre lancée à corps perdu dans les fanfictions. J'estime que les monstres de centaines de milliers de mots valent bien un roman publié, donc je ne suis pas trop en colère contre moi-même. J'attends impatiemment le tome 6 du Trône de Fer qui se fait bien trop attendre alors que je me suis promis que je ne regarderai pas la prochaine saison de GOT tant qu'il ne sera pas sorti. 
Dimanche je vais surement être mobilisée pour les élections dans le cadre de mon service civique, je ne sais pas encore pour quoi faire exactement mais ça me parait extrêmement ironique quand on sait que je suis une abstentionniste convaincue et que je méprise à peu près tout ce qui a à faire avec nos élus. Laissez-moi vivre dans une grotte (tout confort avec connexion internet) et surtout laissez moi tranquille.
A part ça le fait de travailler et de voir des gens plusieurs jours par semaine me fait beaucoup de bien je crois, c'est un contraste assez saisissant avec cet été où je passais régulièrement 3, 4, 5 jours d'affilé sans adresser la parole à quiconque (et où j'étais malheureuse comme les pierres)(je ne crois pas que les pierres soient si malheureuses que ça, cela dit)

Voilà. Sur ce je m'en vais, j'ai des cheveux à mettre à la poubelle (chez vous aussi la chute automnale se prolonge de façon inquiétante ?) et un épisode Jessica Jones à regarder. xx

http://sheepskeleton.tumblr.com/tagged/VC-tarot-cards http://sheepskeleton.tumblr.com/tagged/VC-tarot-cards
The Fool - Lestat ; The Hanged Man - Louis. / Vampire Chronicles Tarot Cards

mardi 1 décembre 2015

We were here!

Nightwish @ Lyon (23/11/2015) Emilie Garcin
Nightwish @ Lyon (23/11/2015) Emilie Garcin

J'attendais de revoir Nightwish plus que n'importe quel autre groupe depuis cette date à Wacken il y a deux ans. (!) 
En première partie nous avons eu droit à Amorphis, qui ont fait un set sympa sans plus, j'ai beaucoup apprécié les deux titres en voix claire mais pour le reste j'avais un peu hâte que ça se termine. Par la suite Arch Enemy ont mis le feu à la fosse, je me suis retrouvée en plein dans la zone de pogos et j'ai un peu pris cher. (je me suis mise à porter mes lunettes pour les concerts, alors c'est bien d'y voir par contre j'ai eu très peur pour leur vie plusieurs fois) Je n'écoute plus du tout Arch Enemy donc ça ne me faisait ni chaud ni froid de les voir par contre j'étais très heureuse de voir Alissa White-Gluz (et son armure à paillettes) sur scène, qui a l'énergie d'un troupeau d'éléphants en charge et qui est un plaisir à voir évoluer sur scène.
Et enfin, Nightwish ♥ C'était clairement un des meilleurs voire le meilleur concert de ma vie, j'ai un attachement énorme pour leurs chansons qui me font toutes vibrer quasi sans exception, et les voir en live avec la bonne humeur perpétuelle du groupe et Floor et sa voix incroyable, je ne pense pas arriver à m'en lasser un jour. Et puis on a eu Ghost Love Score et c'était (littéralement) chialant tellement c'était beau.


Comme après chaque période creuse niveau concerts il semble que les dates s'enchaînent, deux jours plus tard j'ai donc eu le grand plaisir de revoir Arkona dans une toute petite salle que j'affectionne énormément.
Une des raisons pour lesquelles j'adore les concerts de folk c'est pour la façon dont ils arrivent à faire danser une fosse de metalleux, l'énergie est juste incomparable. Là encore nous avons eu droit à deux premières parties, Svartsot et Metsatoll, respectivement Danois et Estoniens, qui ont tous les deux racontés des blagues nulles et fais les cons pendant deux heures, et c'était trop bien.
J'ai déjà vu Arkona pas mal de fois mais celle ci était la meilleure. Ils étaient de bien meilleure humeur que d'habitude et Masha a plus interagit avec le public et eux aussi ont fait les cons et c'était aussi trop bien. Voilà. 

vendredi 13 novembre 2015

Stranger than earth

Il y a quelques temps j'ai répondu à ce tag qui proposait de choisir 2 chansons qui m'évoquaient l'été. J'ai décidé d'appliquer le challenge à toutes les saisons, en étendant la sélection à 5 chansons, et on se retrouve donc aujourd'hui pour l'automne !


Sans surprise beaucoup de folk, j'ai choisi ces chansons en me disant "pourrait-ce être la BO d'une balade en forêt ?" et le style est particulièrement propice aux genres d'ambiances que j'imagine. Ce sont toutes des chansons qui me mettent de bonne humeur, dont je trouve le rythme énergisant d'une manière ou d'une autre, a.k.a tout ce que représente l'automne pour moi.
Et voilà. (la conclusion qui tue) xx

dimanche 1 novembre 2015

Altered state

Je vous préviens d'entrée de jeu, cet article va être n'importe quoi niveau organisation.

J'ai survécu à ma première semaine de boulot et c'était fichtrement bien. J'ai été très agréablement surprise sur bien des aspects, notamment le fait que j'ai réussi à passer 8 à 9h par jour pendant 5 jours avec 68 autres gens sans tuer personne. (heureusement que c'était juste pour cette semaine cela dit) Le fait également que j'ai réussi à discuter, sympathiser et rire avec plus de gens pendant ces 5 jours que pendant les 5 derniers mois. Je n'en suis pas encore à annuler mon abonnement au club des gros asociaux de la vie mais ma crédibilité de meuf qui n'aime pas les gens en a pris un petit coup.

J'avais plus ou moins envisagé de participer au NaNoWriMo cette année mais comme j'en suis au point mort sur cette histoire de roman je pense que ça serait un peu prétentieux de ma part. Cela dit le concept me plait beaucoup et il est fort possible que je le mette en application un autre mois, quand j'aurais plus de matière pour véritablement commencer à écrire et quand ma vie sera un peu moins chamboulée par la nouveauté.

Sinon Halloween était fort sympathique et maintenant je suis prête à accueillir la neige et noël. Bring on the cold. (oui bon je peux toujours rêver)


Du coup en une semaine à ne pas pouvoir comater sur mon canapé j'ai déjà pris un retard monstrueux niveau séries, mais j'ai quand-même réussi à en commencer deux nouvelles (la logique).
J'ai surmonté mon a priori envers True Blood et il s'avère que j'ai bien fait. Je n'en suis qu'à la première saison et même si je ne pense pas que ça va être la série du siècle c'est beaucoup moins culcul que ce à quoi je m'attendais et ça se laisse vraiment bien regarder. (ça et je suis totalement partiale quand on me parle de vampires)
Et d'ailleurs en parlant de suceurs de sang (admirez la transition) j'ai aussi tout juste entamé The Strain, c'est un peu tôt pour dire ce que j'en pense mais le premier épisode m'a fait une forte impression. J'apprécie notamment le côté horreur puisque même si je ne crache pas du tout sur le penchant romantique des histoires de vampire c'est quand-même cool de se rappeler qu'ils sont quand-même là pour buter des gens.

A part ça je suis aussi totalement fan de la nouvelle saison d'American Horror Story jusque là. Coven était sympatique sans plus et j'avais plus ou moins détesté Freakshow donc je n'attendais pas grand chose d'Hotel. C'était sans savoir que cette saison allait notamment inclure des... si vous avez bien lu jusque là vous avez peut-être déjà deviné... *roulement de tambours* vampires ! Voilà voilà. A part ça je trouve le scénario et les personnages beaucoup plus intéressants que ce à quoi AHS nous avait habitués ces deux dernières années (même si on est encore loin d'Asylum) et j'attends avec impatience que l'on avance un peu plus dans l'histoire.


Et enfin (enfin !) je suis allée voir Crimson Peak au cinéma cette semaine. J'attendais avec impatience la sortie de ce film depuis des mois, et le film était vraiment à la hauteur de l'attente. Même si j'aurais apprécié un peu plus de folie et peut-être un peu plus d'horreur (même si objectivement je suis une grosse lâche et que je me serais sûrement fait pipi dessus) c'était génial. Une claque esthétique et une histoire qui, même si elle n'était pas extraordinaire d'originalité, a quand-même su me surprendre. Je le reverrai avec plaisir je pense.

Voilà, sur ce je vais aller dormir. xx

samedi 24 octobre 2015

Sowing season

Depuis deux semaines je me préparais à écrire deux articles bien différents. Différents paragraphes s'écrivaient seuls dans ma tête, criant au choix la joie de vivre où l'envie de s'enterrer au fond d'un trou pour ne plus jamais en sortir selon ce qui adviendrait vendredi quand on m'appellerait. J'ai tellement stressé pendant ces deux semaines entre l'entretien et la réponse que j'ai failli fondre en larmes au téléphone quand je-ne-sais-plus-son-nom m'a confirmé que oui, c'est bon, vous êtes prise, on vous attend lundi. (j'ai fondu en larmes 3 millisecondes après avoir raccroché)

J'ai tellement pris l'habitude des déceptions ces derniers années mois que j'ai encore beaucoup un peu de mal à y croire. Pendant l'entretien l'une des recruteuses m'a dit quelque chose du genre "vous analysez bien les qualités des autres mais ça ne veut pas dire que vous ne valez rien, vous aussi avez apporté quelque chose au groupe, ne vous rabaissez pas" et c'était tellement spot-on que je n'ai su qu’acquiescer en bégayant. Je ne sais pas quand est-ce que j'ai commencé à développer ce début de syndrome de l'imposteur quand il s'agit de mon parcours académique ou professionnel mais c'est clair que ça ne m'a pas aidée jusque là.

Bref, j'attends avec impatience lundi pour savoir à quelle sauce je vais être mangée (et pour avoir la confirmation qu'il ne se sont pas juste trompés de personne), et du coup on peut peut-être (peut-être) espérer un retour à un rythme de publication plus régulier par ici (je ne sais pas si "régulier" a jamais été le bon mot pour le qualifier ceci dit) puisque je ne suis plus paralysée par la peur du futur, au moins pour quelques temps. xx

samedi 10 octobre 2015

Magic rites

En ce moment j'ai zéro inspiration niveau articles, rien à raconter, même pas vraiment envie de remplir un tag (c'est dire) donc je vous ai concocté une petite sélection musicale à base de mes dernières découvertes et coups de coeur. Sans plus de blabla je vous laisse écouter tout ça, et à bientôt. xx


mardi 15 septembre 2015

When the road turns, will my ghost find freedom?

I felt the urge to write in English today, maybe because I miss the 6-pages-long civilization essays from college... oh wait. The real reason though is that I find it easier to write in English, somehow it translates my thoughts better than French and I will forever find this really weird.
~ désolée pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais ~

artwork by Chiara Bautista

Anyway, I wanted to talk (once again) about one of my favorite subjects (nope) a.k.a. me being unnable to find a fucking job. I was never one for ambition. I went through highschool not knowing what the hell I was doing there, hating pretty much every minute of it. Then I went to university and the same thing happened.

I love to learn new things. I used to read scientific magazines when I was 8 or 9 and I read books at a supersonic speed. School gradually took that passion away from me. I did find a lot of subjects interesting, but I never really chose to learn all those things. To me it always felt like the important thing were the marks and not the enjoyment I took out of the courses. I never had any trouble with marks, I was always the average-to-good-student-who-could-do-so-much-better-with-more-involvement. But I never wanted to get more involved. I hated the way school taught things. I stopped reading and writing so much because I HAD TO do these things, and no longer enjoyed it.

I only recently started writing again because I was finally getting away from the education system. From all the things they made us learn in school, I only remember maybe 20% of it, and I am sure I am being generous. And that is a fucking shame.

Back to my topic. I never had the faintest idea of what carreer I wanted to pursue. Truth be told, I don't want to work and I hate that I have to. I hate that pretty much every single person in my life is pressuring me into finding a job. Today I got called for a trial as waitress in a restaurant. I fucking hated it, and I'm not going back. I refuse to be miserable just to add a line on my CV -been there, done that, also I'm miserable enough in my everyday life- and I know I'm going to be blamed for it. People telling me that I should have persevered, that it's just how it is, I'm not always going to do what I want in life - I can hear them from here. Well the thing is, that's not how I want to live my life. Going to work in the morning, fighting each day to keep my head over the water, and only being able to breathe again when I'm home. Thanks, but no thanks.

So I don't really know where I was going with all this, I guess I needed to vent after today. Part of what inspired me to write this article was this video. It is a perfect summary of how I feel about our education system, and even though it's about the US I think it applies to us too.
I just feel so unfit for our society, it's like I can never escape it.

jeudi 10 septembre 2015

There will be no death tonight.

Aujourd'hui la douce Lewena m'a taguée pour répondre au tags Ces deux chansons qui me rappellent l'été. Comme elle l'a si bien dit, c'est plutôt un tag pour le lol parce que moi et l'été... enfin si vous n'êtes pas nouveau ici je n'ai pas besoin d'expliquer. Cela dit mon choix n'a pas été si compliqué puisqu'il y a un type d'atmosphère que j'associe facilement à cette saison.




Mon choix se porte donc sur The Epilogue de Crosses, et A Therapy For Pain de Fear Factory. Ces deux chansons ont le point commun de me faire penser aux journées nuageuses d'été, au temps lourd et orageux. L'été me déprime au plus haut point donc pas de chanson légère et joyeuse pour moi (qui s'en serait douté...?)

Et comme d'habitude je ne sais pas qui taguer, alors si ce tag vous plait vous savez ce qu'il vous reste à faire. xx

jeudi 3 septembre 2015

The days have gone sinister.

Ah septembre, ta rentrée (non), ton temps frais (non) et ta chute de cheveux saisonnière. (je sentais que mentionner le fait que mon carrelage est entrain de se transformer en grizzly à vue d'oeil était de première importance)

Pas de rentrée pour moi cette année donc. Je suis retombée malgré moi dans mon plan de départ à savoir : finir cette licence inutile et abandonner les études à tout jamais.. Je suis tiraillée entre le désir de retourner 3 ans en arrière pour faire de meilleurs choix (jouer à Life is Strange m'a sérieusement fait rêver, damn you Square Enix) et l'envie de hurler de joie à l'idée de ne plus avoir à suivre de cours ennuyeux ever again (enfin pas pour cette année en tout cas). Résultat je suis plus paumée que jamais, mais j'ai espoir que ça s'arrange dans les mois à venir.

Sans transition, j'ai remarqué que la météo avait un impact important sur mon moral, mais dans le sens inverse du reste de la population. J'ai passé une semaine chez mes parents où il faisait FRAIS et maussade, et j'étais on ne peut plus motivée à faire tout un tas de choses (namely me remettre à écrire par exemple, puisque je traverse un peu un temps mort depuis que mon cerveau à décidé de chambouler absolument tout ce que j'avais prévu au départ pour mon petit roman. Sûrement pour le mieux mais je repart de zéro.). De retour dans le sud, je me suis retrouvée écrasée par la chaleur et toute motivation s'est envolée. Je hais tellement l'été, ça devient de plus en plus viscéral au fil des années.

C'est tout. Et pour finir quand-même sur une note positive : plus que deux mois avant Halloween. xx

Iillustrations for Jules Verne’s Around the Moon.

samedi 22 août 2015

I can feel the thunder that’s breaking in your heart.



• Ghost •
Voilà la chanson qui m'a motivée à écrire cet article. Quand j'ai commencé à entendre parler de Ghost il y a environ un an j'ai d'abord été séduite par leur visuel, puis immensément déçue en découvrant leur musique qui était à milles lieues de l'idée que je m'en étais faite. Il y a quelques jours Aleks a publié un article contenant cette même chanson, Cirice, et BORDEL, C'EST TELLEMENT BIEN. Je suis présentement entrain d'écouter leur album Meliora et waouh. Je suis juste scotchée par tant de génie. Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai entendu quelque chose d'aussi... neuf.

• Autumnal •
Découverts en regardant la programmation du Summer Breeze, leur nom annonce tout de suite la couleur. Clairement la bande son d'une balade en forêt au milieu des feuilles mortes, avec une voix qui a juste ce qu'il faut d’envoûtant et de torturé.

• 3TEETH •
Voilà l'ovni de la sélection d'aujourd'hui. Quand je suis tombée sur 3TEETH mon amour de l'électro dark/indus s'est réveillé direct et j'ai soudain eu très envie d'aller danser dans un nightclub underground allemand (dans les caves)(cette référence ne me quittera jamais, les années 2000 m'ont ruinée, envoyez de l'aide).

• Lacuna Coil •
Si on m'avait dit il y a 6 mois qu'un jour j'allais passer des après-midi entières à écouter du Lacuna Coil en boucle, j'aurais bien rigolé. Je me plaisais à détester ce groupe depuis des années et à faire des imitations douteuses de Cristina à chaque fois que le Chevelu les écoutait. Il m'avait dit "Je suis sûr qu'à force j'arriverai à te convertir" et il a eu raison. Leur dernier album en particulier est une pépite d'énergie qui me donne envie de danser dans mon salon (oui oui).

mardi 18 août 2015

Stone castle

J'allais répondre a un tag différent, puis Eli (du blog Hypothermia, dont je conseille la lecture à tout le monde !) a posté celui-ci et comme les questions m'inspiraient particulièrement, le reste devra attendre encore un peu.

• 11 secrets (ou pas) sur moi •

1. Je suis née un vendredi 13.
2. Je déteste le laps de temps qui s'écoule entre le moment où je me couche et celui où je m'endors. Je rêve d'un moyen qui permettrait de déclencher un endormissement instantané. 
3. J'adore les escaliers, les portes, et surtout les ponts. Il n'est pas rare que je m'exclame "oh, regarde ce pont !" lors d'un voyage en voiture/à pieds/en tapis volant (rayez la mention inutile).

https://instagram.com/khaos_sempra/

4. Je déteste recevoir des gens chez moi. Si c'est pour quelques heures, je peux tolérer facilement. Si ça s'étend au delà ou PIRE, si quelqu'un dors chez moi, je commence à me sentir prisonnière et avoir envie de m'envoler dans la nuit. 
5. Je ne sais pas nager (et je déteste la sensation d'être immergée sous l'eau), je ne sais pas tenir sur un vélo et j'ai peur de conduire !
6. Je suis atteinte d’acrocyanose, cet à dire qu'à de rares exceptions j'ai tout le temps les mains et les pieds froids - voire glacés en hiver - et moites (yay). Parfois en été, mes mains se réchauffent et ça me met super mal à l'aise, je déteste ça ! (et oui) 
7. J'adore la musique mais il est très très fréquent que je n'aie envie d'écouter que le silence.
8. Je n'aime pas les enfants. Ils me mettent mal à l'aise, je ne sais pas comment me comporter avec eux. Pour autant j'ai des avis assez définis niveau éducation et quand je vois la façon dont se comportent certains parents j'ai juste envie de les secouer très forts et de les prier de réfléchir à ce qu'ils font.
9. Je déteste qu'on me touche. Parfois j'ai des épisodes où j'ai l'impression que je vais imploser si on m'effleure.
10. Je trouve que l'anglais sonne plus naturel que le français dans beaucoup de situations.
11. J'adoooooore les peluches. Dès que je passe près de peluches dans un magasin j'ai envie de leur faire un câlin (je le fais 9 fois sur 10) et je fais du chantage affectif au Chevelu pour qu'on en achète une, en mode "Mais regarde comme elles sont malheureuses, toutes seules au milieu du rayon, regarde leurs grands yeux, elles t'aiment déjà !" (spoiler alert : comme il n'a pas de coeur ça ne fonctionne jamais)
________________
https://instagram.com/khaos_sempra/

Et maintenant, place aux questions :

• As-tu une destination de voyage à me recommander ?
Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup voyager, alors je vais taper dans le classique : l'Angleterre. Londres, évidemment, avec ses centaines de choses à voir, mais aussi le reste du pays. La campagne anglaise est magnifique (le bocage partout ♥).

• Qu’espères-tu voir un jour dans ta vie avant de mourir ?
Une aurore boréale ! et les pyramides de Gizeh et le Sphinx. (et la terre depuis l'espace)

• Si tu voulais me faire découvrir une boisson, laquelle serait-elle ?
Je suis un peu boring question boissons, je préfère boire de l'eau la plupart du temps. MAIS ta vie n'est pas complète tant que tu n'as pas goûté au sirop de violette (et aux bonbons à la violette, que je ne trouve nulle part ici argh).

• Quel est ton top 3 de films ? (ou 5 si c’est trop dur de choisir)
Super 8, Sweeney Todd, Kill Your Darlings, Stay et Stoker (et je vais vite fuir cette question avant de changer d'avis)

• Erreur de la banque en votre faveur, vous recevez 500€. Qu’en fais-tu ?
Je m'achète cette robe et avec le reste soit je me fais tatouer, soit je pars en week-end en Bretagne.

• À quoi ressemble ton écriture ?
A ça : (passage pioché au hasard de Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer, l'un des mes livres préférés de la vie)


• Quelle est la dernière chose qui t’a fait rire ?
Mon chat. Depuis que nous avons déménagé elle se plait à galoper de bout en bout de l'appartement et ses dérapages sur le carrelage glissant sont à mourir de rire.

• Si tu étais à la place d’une autre personne qui te rencontre pour la première fois, t’apprécierais-tu ?
Très bonne question. Je peux être assez froide et suivant le type de personne en face de moi je m'ouvre plus ou moins facilement (ou pas du tout).

Quel est l’endroit au monde où tu te sens le plus en sécurité ?
Je ne sais pas trop, dans mon lit ?

Que fais-tu en rentrant chez toi après une mauvaise journée ?
Je fais un câlin à mon chat et je mange quelque chose :')

Allez, rassure-moi : toi aussi, tu es un procrastinateur invétéré ?
En toute honnêteté, je pense qu'à mon niveau il faudrait inventer un autre mot...

Et voilà pour ce tag ! Je ne vais pas donner de nouvelles questions parce qu'il m'a déjà fallu 15 jours pour répondre à celles là, mais feel free de le faire à votre tour ! xx
Une fois n'est pas coutume, toutes les photos de l'article sont les miennes.

lundi 20 juillet 2015

Yearning for life

Dernièrement dans mon écran
*Je profite d'un accès temporaire au wifi (je vole celui des voisins mais chut) pour mettre les choses à jour par ici. Non je n'ai toujours pas internet et oui je vais bientôt changer de FAI, parce que chez free ils sont bien mignons mais ils me pètent sévèrement les ovaires. En attendant voici une petite sélections de films/séries vus ces derniers temps. Prenez de quoi grignoter, ça va être un peu long.*


Wayward Pines est une des séries les plus wtf que j'ai vu récemment. Le début m'a fait penser à un croisement entre Twin Peaks et Mulholland Drive, voyez le niveau. Ethan Burke enquête sur la disparition d'agents fédéraux, et se retrouve... on ne sait pas trop où. Pendant la moitié de la saison on nous balade sans rien nous expliquer, et le tout aurait pu très vite tomber à l'eau si la révélation tant attendue n'était pas aussi géniale. Rien qui n'ai pas déjà été vu, mais c'est amené d'une telle façon que je me suis complètement laissée bernée. Le tout dans une ambiance nord-ouest américaine plutôt typique (ne dites rien à personne mais le décor de Twilight me fait toujours rêver, il faut juste oublier tout le reste). Bref, je n'en dévoilerai pas plus mais si vous vous laissez tenter et que le début ne vous convainc pas, persévérez jusqu'au 5-6ème épisode au moins avant d'abandonner. J'espère vraiment que la série sera renouvelée pour une seconde saison ! (funfact : j'adore le mot 'wayward', je ne saurais pas dire pourquoi mais ça me fait aimer la série encore plus. #objectivité)


J'ai un faible pour les histoires qui se déroulent en prison (poke Dog Pound et Orange Is The New Black). Je ne sais pas si c'est l'effet de huis clos qui fait qu'on s'attache plus facilement aux personnages, ou tout simplement parce que c'est un milieu qui me touche, mais Starred Up n'a pas dérogé à la règle et il est entré directement sur la liste de mes films favoris. Jack O'Connell a.k.a Eric Love y est juste brillant (si un jour je me trouve face à ce mec je pense qu'il faudra m'amener en réanimation d'urgence). L'histoire est violente, comme on pourrait s'y attendre, mais aborde aussi plein de thèmes différents, notamment une relation père-fils compliquée. Le défaut de ce film : j'aurais voulu qu'il dure 3 heures de plus. Je mourrais d'envie d'en savoir plus sur l'histoire des personnages, et sur leur devenir.


White Bird in a Blizzard est un de ces films qui m'ont séduit par leur atmosphère, dans la lignée de White Oleander ou encore How I Live Now. C'est aussi un de ses films où les gens agissent bizarrement et où on se demande quel est le fuck ; sérieux Kat, ta mère a disparu et tu t'en tamponnes ? J'ai vu que certains ont reproché des longueurs au début du film notamment, alors déjà je ne suis pas d'accord mais justement c'est aussi une des raisons qui me l'ont fait aimer, j'aime regarder les gens vivre. Le dénouement m'a encore une fois prise totalement prise au dépourvu (je me laisse facilement berner) et c'est d'ailleurs renforcé par la subjectivité de l'ensemble, vu à travers le prisme de la vision du monde de Kat. Une part de moi aurait presque préféré qu'on ne nous dise rien, pour garder l'atmosphère de mystère. Oh et il y a Eva Green aussi. (#keurkeurkeur)


Ça serait mentir que de vous raconter que j'ai commencé à regarder Peaky Blinders pour une autre raison que la présence de Cillian Murphy. J'ai continué pour lui, et pour TOUT le reste. Cette série est génialissime. L'intrigue se déroule à Birmingham après la première guerre mondiale. On suit les Shelby, famille en mal de conquête et de grabuge. Les personnages sont variés et super intéressants, surtout celui de Tommy (joué par Cillian Murphy donc) sur lequel la série se centre principalement. Dans la première saison les frères Shelby reviennent du front et tentent de vivre avec ce dont ils ont été témoins et ce qu'ils ont du faire pendant la guerre, tout en reprenant les rennes de leur petite affaire familiale. Dans la deuxième on se concentre surtout sur leur expansion, on assiste à un genre de guerre des gangs version Angleterre des années 20 et on rencontre d'autres criminels comme Alfie Solomons, joué par Tom Hardy (Mad Max toussa) et qui est juste un vrai plaisir à voir évoluer. Le tout est saupoudré d'un accent british à se damner, et je ne peux que vous conseiller d'y jeter un oeil.


Et pour conclure cet article déjà bien long, je me suis décidée à regarder Cloud Atlas. C'est une grande fresque de presque 3h, mêlant 600 ans d'histoire et 6 destins différents (ou pas), tous liés. Je ne le savais pas avant mais on doit ce film aux Wachowski (qui sont aussi à l'origine des Matrix)(par la même occasion j'ai aussi découvert qu'iels ont produit et scénarisé V for Vendetta, allo quoi) du coup ça explique bien des choses (le génie du film par exemple). Donc c'est long (apparemment plein de gens ont quitté la salle de ciné au bout d'une heure, ça se voit qu'ils ne paient pas 10€ la place hein) mais je n'ai pas vu le temps passer ; les 6 histoires, qui sont toutes passionnantes à leur manière, se mélangent et se dévoilent au fur et à mesure du film sur un schéma semblable, et dans un but qui pourrait se résumer à la découverte de la vérité et la recherche de la liberté. Il fait partie des films qui requièrent au moins deux visionnages pour en capter toutes les subtilités et pour comprendre vraiment l'enjeu de l'histoire. Le tout est aussi une grande réflexion sur la manière dont nos actes altérent le cours du temps, aussi insignifiants que nous puissions être à l'échelle de la planète. Les décors sont aussi magnifiques, ce qui ne gâche rien : passer des îles du Pacifique au XIXème siècle à un Séoul néo-futuriste en faisait un arrêt dans une maison de retraite anglaise, de nos jours, c'est une vraie expérience.
Bref, si vous aimez les films un chouilla prise de tête (hello Matrix hein) foncez voir Cloud Atlas ;)

A la prochaine les gens, et priez les dieux de l'internet pour moi. xx

mardi 30 juin 2015

The golden sands were painted red.

yet another Life update.

J'ai été une assez mauvaise bloggeuse récemment. La semaine suivant le dernier article, mes parents sont venus passer une semaine dans le sud. Ça a été l'occasion de découvrir ou redécouvrir les environs, moi qui fuit les sorties de plus de 5min en extérieur à partir de début juin, date habituelle où le climat craque son slip. On a notamment visité un château, ce qui est une de mes activités préférées de la vie. A part ça le mois fût plus ou moins calme (a.k.a j'ai rien foutu à part attendre que de potentiels employeurs daignent me rappeler, ce qui n'est pas arrivé).

The Souls of Acheron (details) Adolf Hirémy-Hirschl, 1898

Le déménagement approche. Nous récupérons les clés mercredi, et samedi soir on devrait pouvoir y dormir si tout se déroule comme prévu, yay ! Je ne suis pas sûre de la date à laquelle nous aurons internet (et la fibre ! LA FIBRE !) comme les différents témoignages prédisent de 3-4 à plus de 21 jours de délais avec Free... Quoi qu'il en soit, une fois installés je compte profiter de ce temps éventuel sans connexion (et de l'été en général) pour écrire. Mettre à plat mes idées pour le roman dont je vous parlais il y a quelques mois, et m'y consacrer sérieusement.

A part ça niveau nouvel appart j'ai de grandes idées pour le rangement et la déco (et de grandes ambitions comme : se forcer à passer l'aspirateur plus d'une fois par semaine parce que deux humains à cheveux longs + un chat à poils longs (qui en plus a tendance à faire la fête dans sa litière et à jeter des graviers partout) = les quatre cavaliers de l'apocalypse version poussière, moutons et acariens (ça ne fait que trois, je sais)) et j'ai vraiment hâte d'en faire un chez-nous digne de ce nom. On part avec deux points bonus à savoir, 1) j'ai réussi à convaincre le Chevelu d'acheter une nouvelle housse de canapé, donc adieu le canapé bleu TROP MOCHE et 2) on va avoir du carrelage gris et non plus marronâtre à reflets vomis et ça me rend très jouasse.

Et pour finir j'ai hâte de ce nouvel espace pour reprendre le yoga, étant donné que j'ai arrêté après en avoir eu par dessus la tête de me cogner partout. J'ai aussi pour ambition d'acheter un... mini trampoline. Je vous vois ricaner à l'arrière. Apparemment c'est une activité idéale pour le cardio ainsi que pour se muscler un peu partout, et comme j'aurais bien besoin de tout ça (et que j'ai aussi super envie de faire du trampoline maintenant que j'y ai pensé) ça me parait pas si farfelu.

Sur ce. xx

jeudi 4 juin 2015

Dig myself a hole.

Life update.

Something Wicked by Stellar Leuna Fatale by Stellar Leuna
Illustrations par Stellar Leuna

La dernière fois que j'ai pris du temps pour vous raconter ma vie commence à remonter à... longtemps. (plus de deux mois apparemment, yay)

Le mois de mai fût plutôt bien occupé, entre les révisions (les dernières? maybe), les partiels (bis), la course après un entretien qui n'arriva jamais, puis mon anniversaire, le voyage à Londres (take me baaack), un concert (de Gojira d'AMOUR, c'était fantastique) et la convention tattoo du week-end dernier.
Et maintenant ? Je m'ennuie. Ça y est, j'ai atteins l'échéance qui m'observe de son regard interrogateur depuis 3, voire 6 ans. Je vais recevoir mes résultats de ce dernier semestre de cette dernière année de licence dans quelques jours, et à moins d'une couille dans le pâté (du genre gigantesque) ils seront positifs. Et je serai BAC+3, youpi.
Je passe une bonne partie de mes journées à argumenter avec moi même comment j'ai gâché des années de ma vie et comment je me suis trompée sur toute la ligne et à quel point je suis un cas désespéré. Il fait bon vivre dans ma tête, ces temps-ci.
J'attends des coups de téléphone qui ne viennent pas, des réponses que je sais négatives avec une quasi certitude, et je m'ennuie, je m'ennuie.

BREF.

Du côté positif de la life, je déménage bientôt dans un appart tout beau tout neuf, et temps qu'on embarque pas les cafards de l'immeuble avec nous tout devrait bien se passer. Et... voilà. Je vais voir un ophtalmo bientôt, cette perspective m'enchante fortement puisque mes lunettes actuelles me sortent par les yeux. Dans un prochain épisode, je vous expliquerai peut-être ma technique de limage des ongles. Si vous êtes chanceux. xx

(Sinon il y a aussi cette mission de service civique pour laquelle j'aimerais VRAIMENT avoir une réponse positive (ou même une réponse tout court), alors si vous pouviez croiser les doigts pour moi, faire des incantations ou bien des danses chamaniques, ça serait sympa.)

jeudi 28 mai 2015

Who's going to lead us home?

Il y a déjà 6 ans (!!) que j'ai posé les pieds en Angleterre pour la première fois, et depuis ce jour je trépignais d'y retourner. L'aménagement d'un ami là bas (un ami avec un canapé clic-clac) était le signe qu'il me fallait pour prendre des billets d'avions.


JOUR 1

Nous avons donc atterrit vendredi 22 au matin à l'aéroport de Stansted (après que j'ai réalisé un de mes rêves de toujours = être au milieu des nuages) où nous avons retrouvé notre ami qui nous a raccompagné jusque chez lui, dans le quartier de Woolwich. Après presque 5h dans l'avion/train/métro (dont une heure à faire la queue pour passer la frontière anglaise à l'aéroport...), le Chevelu et moi avons engloutit un repas en un quart d'heure et somme repartis aussi sec direction les Studios Harry Potter.
2h de métro/train/bus plus tard (sérieusement je n'ai jamais autant pris les transports en commun que ce week-end)(d'ailleurs petit shout out à l'appli qui nous a sauvé la vie plusieurs fois : Citymapper. Où que vous deviez aller l'appli vous y emmene, et c'est bien pratique quand on n'est pas familier avec le réseau de transports. L'appli est aussi disponible pour Paris et pas mal d'autres grandes viles européennes !) nous sommes arrivés à l'entrée des studios, le St Graal, l'endroit que je voulais visiter depuis des années.
Inutile de vous dire que j'étais déjà presque en larmes quand nous sommes entrés et que je me suis pris 1) les posters géants, 2) l'atmosphère surexcitée crée par les gens dans des états plus ou moins similaires au mien et 3) la ford anglia volante qui nous regardait depuis le plafond dans la face. Une larme m'a échappé pour de bon quand nous sommes entrés dans l'expo à proprement dit par la fucking porte d'entrée de Poudlard en chair et en os (ou en pierre et en bois là en l'occurrence). Je ne vais pas rentrer dans les détails parce que je voudrais gâcher la surprise à personne prévoyant de s'y rendre, mais les studios Warner Bros de Londres sont définitivement entrés dans le top de mes endroits préférés au monde. Si vous vous demandez ce que vous allez y voir la réponse est simple : TOUT.

En fin d'après-midi/début de soirée nous sommes retournés dans le centre le Londres et avons plus ou moins erré au hasard des rues, en faisant notamment un crochet par le magasin Forbidden Planet un peu avant la fermeture, haut-lieu de rendez-vous des geeks en tout genre. (la culture geek ayant été un thème récurrent du séjour, hm hm.)


JOUR 2

Forcément nous ne pouvions pas aller à Londres sans consacrer au moins une après-midi à la visite de Camden, où je n'étais pas passée lors de ma première visite.

Le matin, sur le chemin de Hyde Park, nous sommes passés à côté de Buckingham juste à l'heure de la relève de la garde, on avait pas vraiment prévu d'y assister mais bon du coup bonus touriste +1. On est ensuite allés faire coucou aux écureuils, aux canards, et aux transats payants (desquels nous nous sommes levés bien vite donc). A midi il a commencé à pleuvoir et nous nous sommes réfugiés au Pain Quotidien pour déjeuner, parce que la carte de celui d'Aix m'avait frustrée et que je voulais voir ce que ça donnait en Angleterre. J'y ai mangé le meilleur chili sin carne de ma vie, moi = happy. (d'ailleurs je n'ai jamais aussi bien mangé que dans les restos anglais, prends-en de la graine la gastronomie française)

Après ça, direction Camden donc. Malheureusement (ou plutôt heureusement, en fait) pour moi, j'avais un mini budget pour ce week-end et j'ai réussi à ne rien acheter de l'après midi. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir eu envie de repartir avec tout un tas de merveilles. Quelque part dans les sous sols je me suis fait un petit ami poilu qui se prélassait au milieu des tapis. ♥ En allant à Camden j'étais également déterminée à trouver la Cookies and Scream bakery, sur laquelle nous sommes finalement tombés peu après que j'ai dit au revoir à mon ami félin. Leur cake aux amandes et aux prunes était totalement décadent, exactement comme le laissait présager leur instagram que je suis depuis plusieurs mois. Forcément nous avons aussi fait un crochet par le magasin Cyber Dog, où j'ai bien cru que j'allais perdre mes oreilles (mais comme d'habitude apparemment il n'y avait que moi que ça avait l'air de déranger, je dois vraiment avoir des oreilles plus sensibles que la moyenne).
Nous avons fini notre visite au World's End, grand pub metal a la déco géniale et au cidre délicieux (oui je suis une fake metalleuse qui déteste la bière, hi.) et où je me suis endormie environ 3.5 secondes après avoir posé mes fesses dans leur canapé trop confortable, sur la mezzanine. 


Et comme on allait pas finir la journée sans manger, c'est le le TGI Friday's que nous avons jeté notre dévolu. Le seul défaut du restaurant est qu'il fonctionne comme les Hard Rock Cafés et qu'on a donc du patienter une heure avant de manger, mais comme j'y ai là encore englouti le meilleur burger végé de ma vie, tout était pardonné.

Nous sommes rentrés à Woolwich dans un bus de nuit, ce qui nous a permis de voir quand-même Big Ben et le London Eye même si là aussi ce n'était pas prévu au programme. En marchant jusqu'à la maison nous avons croisés deux renards eT ILS ÉTAIENT TROP MIGNONS J4AI CRU MOURIR.

JOUR 3

Pour le dernier jour le programme était simple : la Comic Con. L’événement a tenu ses promesses, j'étais comme une gamine devant tous les cosplays tellement bien réalisés et les stands pleins de tentations, et je m'en voudrais toute ma vie de ne pas avoir pris de photo à côté du Moogle trOP MIGNON que j'ai juste eu le temps de capturer avant de vite rejoindre les autres qui avaient déjà presque disparu dans la foule. Bref, c'était bieng.

Après une nuit de sommeil de trois heures le Chevelu et moi avons dit au revoir à notre ami direction l'aéroport. La traversée de Londres à l'aube fut d'ailleurs l'un des moments les plus magiques de ces 3 jours. ♥

Finalement la conclusion c'est que Londres a volé mon coeur et que j'espère y retourner bientôt.

dimanche 17 mai 2015

Who killed the world?

 Dernièrement dans mon écran.
  

Je me suis intéressée à Margaret grâce à la présence d'Anna Paquin dedans (je n'ai aucune objectivité vis-à-vis d'elle puisqu'elle joue Malicia dans X-Men, je vous préviens). Elle y incarne Lisa, une adolescente New-yorkaise qui se retrouve impliquée quand un grave accident de la route et pense devoir en porter la responsabilité. Son personnage est parfois énervant, c'est typiquement l'ado agaçante rebellée contre le monde entier et persuadée d'avoir raison. Mais ce côté un peu cliché est contrebalancé par l'impact que l'accident a sur elle, et la façon dont elle essaye tant bien que mal de s'en sortir et d'apaiser sa culpabilité.
Il y a pas mal de sous intrigues mais le film est clairement centré sur Lisa. Les autres persos restent en retrait même si ils sont tous intéressants à leur manière (d'ailleurs il y a Jean Reno dans le film, oui oui.) Et même si il est un peu long (et qu'il y a quelques longueurs, genre des plans sur New York qui s'éternisent) j'ai vraiment beaucoup aimé, principalement pour la performance d'Anna Paquin d'ailleurs.


J'ai aussi vu The Necessary Death of Charlie Countryman, parce que j'étais curieuse de voir Shia Labeouf ailleurs que dans Transformers après son apparition dans le clip de Sia (que j'ai adoré d'ailleurs).
DONC, Charlie se retrouve à Bucarest après la mort de sa mère, et est entrainé plus ou moins malgré lui au milieu d'un triangle amoureux qui compte dans ses rangs un tueur de sang froid (joué par Mads Mikkelsen d'amour.) Le scénario bien que pas transcendant reste bien amené je trouve. J'ai vu qu'on critiquait le film de trop mélanger les genres : un peu de romance par ci, un peu de thriller par là, avec une pointe de fantastique. Ça ne m'a pas du tout dérangé, l'histoire est fluide avec juste ce qu'il faut de perché.
Ce qui est le plus frappant je trouve c'est la beauté de la photographie, apparemment le réalisateur a fait beaucoup de clips musicaux et c'est vrai que ça se ressent, l'esthétique est vraiment particulière. Et puis il y a la BO qui renforce ce côté un peu psychédélique du film.
Côté acteurs, on retrouve aussi Evan Rachel Wood qui est à tomber par terre et n'a pas cessé une seconde de me rappeler Aleks, et BONUS : Rupert Grint en wannabe pornstar. Bam.



Pour Mad Max : Fury Road, c'est le côté a-mis-en-rogne-les-anti-féministes qui m'a motivée à mettre les pieds au ciné en ayant a peine vu la bande annonce et n'ayant même pas jeté un petit coup d'oeil au synopsis. (et je n'étais pas allée au ciné depuis Le Hobbit !!!!)
Je savais que ça allait être explosion-fest, clairement je n'ai pas été déçue. Le film est un petit concentré d'images de FOU, de personnages tous plus badass les uns que les autres, d'explosions, d'explosions, de grosses bagnoles sorties des enfers, d'explosions, de mur d'enceintes et de guitare lance-flammes, et je vous ai précisé que beaucoup de choses explosaient ? (non mais sérieux si vous êtes sensibles des oreilles prenez des bouchons)
Le scénario est plutôt simple mais m'a tout de même beaucoup intéressée et SURTOUT, on en prend plein les yeux.
(Et si vous avez joué à Borderlands je pense que l'univers va vous être très familier !)


Et pour finir je me suis posée devant 10 Things I Hate About You parce que j'étais vraiment d'humeur à regarder un teen movie fin années 90 début 2000 (ce sont les meilleurs, on est d'accord).
Je n'ai pas grand chose à dire dessus à part que c'était cool et qu'il y avait Heath Ledger dedans et que du coup j'étais aussi triste, voilà. xx

vendredi 15 mai 2015

The past remains the past. We can learn from it, but we cannot change it.

BON. Un mois sans un article, on y est. Je vais reprendre en douceur avec un petit tag sur le thème de Game Of Thrones, puisque la 5ème saison est diffusée en ce moment même et que ces débiles de scénaristes ne m'ont pas encore assez exaspérée pour que j'arrête de regarder. Go.

 
1. How did you discover the series/books?
J'ai connu la série avant les livres, au hasard d'internet. Je ne savais pas qu'elle était basée sur une série de livres quand j'ai commencé, et j'ai commencé à lire après la diffusion de la 3ème saison (je crois).


2. Who is your favourite house apart from the Starks and Lannisters?
Dans les livres : les Martell, sans hésiter. Je n'ai pas encore décidé si j'aime leur adaptation dans la série, mais vu qu'ils ont supprimé mon membre préféré de la famille (COUCOU ARIANNE) c'est mal parti.

3. Who is your favourite character, male and female?
Côté femmes, Sansa et Cersei (aka deux des persos les plus détestés après Jeoffrey oui je sais). Je les aime beaucoup parce que chacune à leur manière elles ont une vie à l'opposé de ce qu'elles espéraient et qu'elle tentent tant bien que mal de s'en sortir.
Par contre c'est clairement les livres qui m'ont fait aimer les deux, particulièrement Cersei. Quand on voit les choses de son point de vue c'est beaucoup plus facile de comprendre pourquoi elle agit comme elle le fait.

+ Asha Greyjoy, particulièrement à partir du 5ème tome.

Pour les hommes, Tyrion parce que Tyrion ♥ Et... Theon ! Oui oui. J'avoue c'est sûrement l'acteur trop pipou qui me fait dire ça, mais j'aime quand-même énormément son personnage (et je dois avoir un truc pour les personnages que tout le reste du fandom déteste).


4. Who is your least favourite character?
OMG Jorah Mormont ! Je le haaaiiis de tout mon coeur, rien ne m'a fait plus plaisir dans toute la saga que de voir Danny le jarter, si c'est peut-être la mort de Jeoff.


5. What are your thoughts about the series vs books?
Je n'aime pas trop être cette personne qui se plait à répéter que LES LIVRES C'EST TOUJOURS MIEUX T'FAÇON, mais bon il faut quand-même avouer que c'est un peu vrai.
J'ai commencé par la série et de toute façon les deux premières saisons sont bien adaptées. Quand j'ai lu ce que j'avais déjà vu sur petit écran je me suis vraiment fait chier, mais j'attribue ça en grande partie à la traduction super lourde des premiers tomes. Dès le moment où j'ai dépassé la série j'ai préféré la version écrite, parce que tellement plus riche en détails.
Et comme la série part totalement en sucette ben je suis pas prête de changer d'avis.
(et je dois avouer que le rythme de la série me laisse dubitative depuis le début. Le système un chapitre/un point de vue fonctionne bien à l'écrit mais l'adaptation TV ne l'a pas retranscrit au mieux je pense. C'est surtout les personnages qui m'ont motivée à regarder.)

(et j'ai aussi cette impression à chaque fois que je vois une adaptation sur écran que c'est impossible que les gens qui n'ont pas lu comprennent quelque chose, justement à cause de tous les détails qui manquent. Je sais que c'est débile hein mais j'ai systématiquement ce sentiment.)


6. If you could be one of the characters who would you be and why?
Un des dragons, duh.

7. Who is your Game of Thrones crush?
Jon, duh bis. (après la scène de la caverne, WHO ELSE?)(Ok aussi Theon. Et Ramsay. Oui je sais.)(Oh et Gendry.)(et puis je vais vous épargner ceux qui sont déjà morts.)


8. What are you most looking forward to in the upcoming season/book?
Que Daenerys se bouge enfin les fesses et aille à Westeros, haha.

9. Favourite place?
Dorne parce que ce sont les seuls à respecter les femmes, wink wink.

10. Favourite house sigil?


11. Favourite house motto?
Celui des Martell : Unbowed, Unbent, Unbroken. ♥

12. Favourite outfit?
La garde robe de Melissandre please.

13. Favourite line?
"Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you."