jeudi 30 octobre 2014

I'm a country you don't ever want to visit again.

Encore un article ! Il faut croire que les vacances m'inspirent (beaucoup moins quand il s'agit de bosser les millions de truc que j'ai à faire pour la fac, bizarrement hein). Bon, préparez-vous, cet article va être plutôt éclectique. (bah cet à dire, l'éclectisme j'en ai fait quand j'étais jeune... pardon)


J'ai jeté une oreille sur le dernier titre de Marilyn Manson sans aucune conviction. Je n'avais même pas écouté son dernier album et je ne supportais plus The High End of Low, ça ne partait donc pas très bien. A ma grande surprise j'ai adoré, assez pour le faire tourner en boucle pendant une bonne partie de la soirée. Il faut croire que mes goût musicaux ont pas mal changé au cours des dernières années, puisqu'en écoutant enfin Born Villain et en réécoutant THEoL les deux ont trouvé grâce à mes oreilles. Manson is back dans ma playlist, dirait-on. 

C'est à tumblr que je dois la découverte de Heathen Harnow. D'abord subjuguée par ses photos, j'ai été plus qu'agréablement surprise par ses compositions musicales. Envoutant, mélancolique, l'écoute de son album Flykt est un véritable voyage. A écouter au calme. 

Je suis tombée sur George Erza via son dernier clip où apparait Sir Ian McKellen (qui est très drôle au passage). Pas tant convaincue par le titre en lui-même que par sa voix grave et profonde qui m'a littéralement scotchée, j'ai un peu fouillé youtube pour tomber sur ce titre qui l'a fait connaître apparemment, et je comprends aisément pourquoi. 

Le Chevelu est retombé en amour pour Korn récemment, et surtout pour Korn ft. dubstep. J'avoue être plutôt carrément d'accord avec lui (si si j'vous jure)(bientôt sur vos écrans, les metalleux à un concert de Skrillex) et ça m'a aussi permis de découvrir ou redécouvrir le Korn plus ancien auquel je ne m'étais jamais trop intéressée et notamment l'album See You on the Other Side ici.

+ BONUS : Daniel Radcliffe qui rappe et me donne envie de regarder encore Kill Your Darlings pour le voir tout nu. Ahem.
 

Je n'ai pas encore parlé de la nouvelle saison d'AHS ici depuis qu'elle a commencé, pour la simple et bonne raison que jusqu'ici mon avis se résumait à un seul mot : meh. Le potentiel horrifique du thème de cette saison était énorme et j'espérais retrouver les frissons et le malaise des deux premières saisons et qui n'était pas vraiment là dans Coven. Malheureusement ce fut la déception de ce côté là, le seul personnage susceptible de faire peur étant Twisty le clown, qui a zéro effet sur moi (je trouve qu'il a plus l'air méga triste qu'effrayant...). 
  
L'autre déception, même si un peu anecdotique, prend la forme du générique. Je passais à chaque fois ceux de Murder House et Asylum parce qu'ils me mettaient SUPER mal à l'aise. Pour Coven c'était déjà moins violent mais il avait quand même ce petit côté angoissant. Et pour Freakshow, même si très bien fait et très esthétique, ben ça fait pas peur quoi. La série s'appelle American HORROR Story, alors je me sens un peu lésée. (Mais on est d'accord, ça n'engage en rien la qualité de la saison en elle-même.)
  
A part ça je n'arrive pas à m'attacher aux personnages, Bette et Dot notamment me sortent par les yeux, et j'ai encore cette impression qu'ils veulent absolument nous refourguer le maximum du cast des saisons précédentes, au détriment du développement des persos. C'est encore tôt peut-être pour l'affirmer puisqu'on a même pas dépassé la moitié, on verra bien par la suite si mes peurs se confirment.

Sur ce, je vous laisse et vais regarder l'épisode 4. xx 

mardi 28 octobre 2014

Some are born to endless night.

Un taaaag ! Je devrais penser à les numéroter, tiens. On colle à la saison aujourd'hui, avec les Monster questions; que voici :

Ghost: What would you like on your tombstone?
Je veux être incinérée, donc pas de tombe pour moi. Mais si je devais en avoir une, dans l'idéal ça ne serait pas un gros caveau comme on voit beaucoup dans les cimetières en France mais une petite pierre tombale à l'américaine toute mignonne (oui je trouve ça mignon, chut). Et pour ce qui serait écrit dessus (oui je réponds à la question quand même) je n'ai rien de précis en tête mais surement une citation de livre/film/série.

Dracula: Are you afraid of aging? or death?
Je me dis que c'est stupide d'avoir peur de mourir puisque ce n'est pas comme si on pouvait le contrôler. Cela dit j'ai peur de mourir "trop tôt" (mais encore un fois c'est un peu débile puisque une fois morte, trop tôt ou pas ça ne changera pas grand chose). Et j'ai aussi peur de vieillir mais plus rapport à l'aspect "j'ai rien fait de ma vie" et pas "je vais mourir bientôt".

Frankenstein's monster: When you fall apart, what pulls you back together?
Le temps qui passe, principalement.

The blob: Do you collect anything? if so, what & why?
Pas vraiment. J'essaie d'éviter de garder des choses encombrantes qui ne servent pas, surtout que notre appart n'a pas forcément la taille d'un palace donc les choses s'entassent vite. 

http://crowpuke.tumblr.com/post/96732791286/oc-c-http-0cene-tumblr-com
Illustration par crowpuke

Mothra: What is something dangerous that attracts or fascinates you?
Le vide, ou l'idée de sauter dans le vide précisément, sans aucun équipement (d'où la dangerosité...). La chute libre.

King Kong: What are some questionable choices you've made lately?
Hm. J'ai encore séché mon TD de Civi US. Mais ce cours est objectivement inutile, donc...

Alien: What is your strangest feature?
Mon pouce gauche s'écarte du reste de mes doigts plus que le droit. C'est flagrant quand je mets mes mains face à face, et dû à une chute sur le dit pouce quand j'étais toute petite.

Werewolf: If you could change into any nonhuman animal and back at will, what animal would you change into and why?
Même si j'ai très envie de dire un chat, je choisirais plutôt un oiseau - un corbeau, un aigle, un vautour, qu'importe en fait mais pouvoir voler serait vraiment génial.

Mummy: Would you like to ever have children? why or why not?
Non. Je ne me sens absolument pas capable de prendre soin de qui que ce soit d'autre que moi-même. L'idée d'avoir une responsabilité vis-à-vis d'une autre personne dans la vie en général est pour moi source d'angoisse sans fin, donc ne parlons même pas de quelqu'un qui dépendrait entièrement de moi pour vivre.

lundi 27 octobre 2014

Ashen Eidolon

Il y a des périodes où j'ai du mal à trouver des films qui me captivent assez pour rester concentrée pendant toute leur durée (et ne pas finir par scroller sur instagram au bout d'une demie heure, louper une partie, devoir retourner en arrière et allonger la durée du film au final). Cependant j'ai aussi une liste de films à voir qui s'allonge et s'allonge, il fallait donc quand-même que j'essaye d'y remédier.

J'ai commencé par Dark Shadows l'autre jour. En ce moment j'ai envie de m'immerger dans le creepy et le spooky ; barrer les quelques titres qui me restaient à voir dans la filmographie de Tim Burton me semble un bon moyen d'y parvenir.
Les deux mots qui caractérisent le mieux ce film : trop coool. Trois raisons : Johnny Depp. Eva Green. Vampire. Ça suffit pour vouloir le regarder, non ? (sinon je vous sors la carte Helena Bonham Carter, avouez que la lutte devient impossible)
Le scénario même si pas extraordinaire m'a quand-même largement convaincue. La meilleure partie reste les personnages super attachants et les jeux d'acteurs de tout le monde, ainsi que l'ambiance et l'humour drôle pour de vrai. Bref, un très bon moment.


J'ai enchaîné sur Ed Wood que je voulais voir depuis trèèès longtemps mais que j'avais du mal à trouver en VO. Alors je ne m'y attendais pas mais ce film est vraiment barré. Également drôle, et parfois super triste avec l'histoire de Béla Lugosi et surtout la scène devant sa maison, pendant laquelle mon petit coeur s'est brisé :'(.


Et pour finir, mais pas sur du Burton cette fois, hier j'ai regardé How I Live Now. C'est la présence de Saoirse Ronan qui m'a motivée à le voir, et effectivement elle porte une bonne partie du film sur ses épaules. 
C'est un scénario d'anticipation - on est en pleine troisième guerre mondiale - mais cet aspect là est très (très) secondaire au final puisqu'on a zéro explications sur le conflit. De toute façon ce qui nous intéresse c'est l'histoire de Daisy, New Yorkaise en séjour chez ses cousins en Angleterre. Le film m'a fait penser à White Oleander d'une certaine manière, et comme ce dernier j'aurais aimé le voir quand j'avais 15 ans. On assiste à la romance - un peu naïve certes - (et un chouïa incestueuse et capote-less genre c'est la guerre osef quoi) de deux adolescents livrés à eux-mêmes au beau milieu de la campagne, puis plongés tête la première dans l'horreur de la guerre. Et quand je dis horreur je pèse mes mots, parce que certaines scènes sont violentes, d'autant plus qu'elles doivent sans aucun doute se réaliser encore et encore dans les zones de conflit (et mon foi-en-l'humanité-o-mètre est tombé bien en dessous de zéro).
Un de ces films où je reste 2 min à fixer l'écran à la fin pour intégrer ce que je viens de voir, que je vous conseille donc.

vendredi 10 octobre 2014

I crave rain and crisp autumn leaves.

Life update.




L'exposé dont je parlais dans le dernier article (celui sur lequel je n'étais pas entrain de bosser, souvenez-vous) est terminé, a été présenté, a reçu des éloges (il faut bien que je me fasse mousser un peu) et appartient donc à l'histoire ancienne. Du coup après trois semaines à ne penser qu'à ça j'ai l'impression de ne plus avoir rien à faire et d'être en vacances (douce illusion) et ça fait beaucoup de bien.

Je m'échappe dans ma Haute-Loire natale pour le week-end, j'espère y trouver un peu du temps automnal qui nous fait défaut dans le sud. Le mois d'Octobre me met toujours en joie, il marque le début de ma période préférée de l'année, celle où j'ai l'impression de vivre dans un cocon doux et confortable. (Celle où j'ai l'impression que mon tumblr prend vie)

Cette année nous fêterons Halloween, je suis encore plus joie ! (bon avec un jour de retard, mais c'est l'intention qui compte) Le thème de la soirée sera de se déguiser en personne célèbre morte. Si vous avez des idées elles sont les bienvenues (pour un couple ça serait encore mieux, mais je prends tout).
Le lendemain nous allons au concert d'Eluveitie(+Arkona+Skalmold). Je ne vous raconte même pas comme j'ai HÂTE d'enfin voir les Suisses en live (et de revoir les 2 autres qui m'avaient déjà bluffés lors de leurs performances respectives), qui plus est dans une petite salle. Je crois qu'Eluveitie était le dernier groupe non coché sur ma liste de groupes à voir absolument, l'excitation est palpable. (je vous rassure la liste a déjà largement de quoi être renouvelée)

C'est tout pour aujourd'hui. Je vous embrasse et j'en profite pour glisser un merci général à tout ceux qui viennent régulièrement s'aventurer par ici. xx


samedi 4 octobre 2014

Scorched Earth

001. Je devrais vraiment être entrain de finir de bosser sur cet exposé qui s'annonce comme un désastre, mais je crois que j'ai déjà repoussé les limites de ma concentration pour la journée. Je suis passée à l'heure automnale mais le temps Aixois s'obstine à faire durer les derniers souffles de l'été (et ça me casse léger les ovaires ♡). C'est bon, je suis prête pour le vent glacial et les journée pluvieuses et les gros pulls enfin ressortis de l'armoire et ma veste en cuir -vegan- toute neuve dont j'ai à peine eu le temps de profiter l'année dernière. I'M WAITING.

002. Je suis toujours dans ma relecture des sept tomes d'Harry Potter. C'est toujours un plaisir de redécouvrir la saga en anglais et surtout l'atmosphère correspond tellement à mon humeur en ce moment que je me suis mise à lire en marchant quand je vais prendre le bus/rentre chez moi/etc et j'ai donc déjà failli me prendre un poteau et un tractopelle en pleine face. 

003. C'est aussi la rentrée des séries. Downton Abbey et Revenge ont fait leur retour et Ripper Street revient finalement le mois prochain après avoir été plus ou moins annulée puis rachetée puis on ne savait pas trop. Bref, je suis trop contente (il m'en faut peu). American Horror Story revient également pour la 4ème saison mais mon excitation est plutôt contenue pour celle là. Je ne sais pas si c'est la semi-déception de Coven qui me fait dire ça mais j'ai un peu peur que Freakshow soit en dessous de mes attentes, encore une fois. 

004. J'ai l'esprit rempli de questions existentielles sur le stretching de mes lobes (plus gros? ça devient trop fin? j'arrête là?) et qui fourmille d'idées et de détails à apporter à mon prochain tatouage. Dans 4 mois je vais discuter de tout ça avec l'artiste et dans un de plus, on s'y met ! J'ai vraiment hâte, même si je dois encore aller faire des retouches sur mon bras et que ça calmera surement l'envie pour quelques semaines -jours- le temps d'oublier la douleur. 
J'ai aussi teeeellement envie de changer de couleur de cheveux ><

005.