lundi 22 septembre 2014

We'll be marching until the end.

Déjà plus d'une semaine que je suis de retour sur les bancs de la fac de lettres d'Aix, toujours aussi délabrée, avec toujours autant de bouts de murs qui menacent de tomber sur le coin de la figure du premier venu (oui j'ai déjà failli me faire assommer une fois, je suis quelque peu traumatisée).

Jusqu'ici c'est plutôt positif. Je savoure le retour de la stimulation cérébrale. J'irais même jusqu'à dire que j'ai apprécié une grande majorité des cours ce qui était inespéré. (je repousse au maximum le moment où ça redeviendra d'un ennui insupportable, lui qui n'a pointé le bout de son nez qu'une ou deux fois jusqu'ici, toujours bon signe)
Je craignais un grand bordel administratif dû au chamboulement -encore- de toute l'organisation de l'établissement (je les soupçonne de remettre ça tous les 2 ou 3 ans juste pour se tenir occupés et fournir à tout le monde un sujet sur lequel se plaindre) mais finalement j'ai du avoir de la chance puisque tout s'est bien passé à ce niveau pour moi.

J'ai aussi pris la grande décision de m'inscrire à -tenez vous bien, prenez une chaise si besoin- *roulements de tambours*... l'association sportive. Oui, vous avez bien lu. Bon autant vous rassurer tout de suite, le sport auquel je me suis inscrite est en fait le Qi-gong, qui n'est donc pas du tout un sport (c'est un genre de yoga chinois mais encore moins violent) mais plutôt une discipline axée sur la respiration et les étirements (et tout le délire de retour des mauvaises énergies à la terre etc. qui satisfait grandement la hippie en moi). Bref c'est parfait pour ma petite personne puisque ça me permet de me bouger quand même un minimum et ça m'aidera peut être à gérer les accès d'angoisse qui me sortent de nulle part depuis quelque temps et qui ne sont pas super bienvenus. Et puis le prof est trokoul et il y a un petit bonus dans la moyenne du semestre à la clé, donc voilà.

Je pensais commencer l'article ce soir pour sortir quelques pensées de ma tête et le finir demain matin mais il faut croire que raconter ma vie ici me manquait puisque j'ai tapé l'article d'une seule traite, yipee. Sur ce je vais rééssayer de télécharger le nouvel épisode de Downton Abbey (je veuuux le voiiiir) & puis bonne nuit les gens. xx

 (vous ai-je déjà dit que, outre les ponts et les portes, je suis aussi fascinée par les escaliers ?)

jeudi 11 septembre 2014

Sancta Terra

Le grand retour des tags ! (il s'est passé au moins QUATRE articles entre celui ci et le dernier, je suis assez fière de moi) Et en bonus cette fois ci j'ai vraiment été taguée, par Mathilde sur son blog The Art of Dying (et je vous conseille d'aller voir ses supers photos d'urbex -entre autres- d'ailleurs).

Celui ci s'appelle Ma vie en gifs, le concept c'est d'associer un gif à chacun des cinq mots qui ont été donnés. Mathilde m'a donné les mots inspiration, musique, artiste, gourmandise et obsession alors c'est parti :

~ Inspiration ~


Définitivement la nature, les paysages, les grands espaces. J'ai grandi à la campagne et même si ça m'a longtemps pesé je pense que j'ai eu une chance énorme d'être si près de la nature. Rares sont mes souvenirs d'enfance meilleurs que ceux des dimanches matins en forêt à ramasser des kilos de champignons.

~ Musique ~


Les performances live c'est ce que je préfère je crois. Les salles entières parfois immenses qui vibrent à l'unisson. D'ailleurs ça fera bientôt un an que je n'ai pas fait de concert et ça me manque GRAVE.

~ Artiste ~


Pas d'artiste en particulier mais l'art du tatouage en général, parce que ça me fascine. Si je savais dessiner je ne serais pas entrain de me demander quel métier faire, c'est moi qui vous le dit.

~ Gourmandise ~


Dois-je vraiment en dire plus ? (et ai-je besoin de préciser qu'après m'être baladée sur le tag chocolat sur tumblr pour trouver ces gifs, j'ai faim.)

~ Obsession ~


Je crois qu'on peut dire que je suis obsédée par les séries tv, et puisque Downton Abbey reprend très bientôt, voilà. (et puis Maggie Smith ♡)

C'est tout. xx

vendredi 5 septembre 2014

Try on my world, see how good it feels.

Friday Favorites #2



• Après avoir dévoré Buffy puis tant bien que mal essayé de combler le manque avec Angel : the Series, j'étais officiellement en pénurie de séries. Je me suis lancée sans grande conviction dans In the Flesh. Il faut savoir que j'observe le phénomène zombies avec un regard teinté de dédain : ils n'ont jamais réussi à me convaincre. J'ai trouvé tous les films de zombies que j'ai vu passables, et je n'ai jamais eu ne serait-ce qu'une pointe d'envie de me lancer dans The Walking Dead.
In the Flesh est donc une série de zombies, mais vue sous un angle totalement différent. La zombification s'apparente à une maladie et ceux qui souffrent du "syndrome de décès partiel" ont été pris en charge et se réintègrent doucement à la société.
Je trouve cette approche totalement réussie, on a des personnages super intéressants qui apprennent et évoluent au fil des épisodes ; tout cela donne une série poignante avec cette atmosphère propre aux séries britanniques, et qui n'a pas manqué de me faire pleurer.


• J'ai découvert Kill Your Darlings sur tumblr, via un set de gifs assez convainquant. J'étais curieuse de voir Daniel Radcliffe dans autre chose qu'HP (oui, j'ai vu La Dame en Noir, mais j'ai du mal à me souvenir de sa performance). C'est donc un biopic consacré aux poètes de la Beat Generation. Je ne connais pas grand chose à la poésie (pour être honnête ça ne m'intéresse pas des masses) mais ça ne m'a pas empêché de vraiment apprécier le film. L'ambiance est moitié romantique, moitié dramatique, moitié déjantée (oui trois moitiés, ça existe, chut) et c'est vraiment prenant. Daniel Radcliffe est très convainquant, ainsi que tous les autres acteurs d'ailleurs (poke Dane DeHaan).  
Bon d'après ce que j'ai pu lire sur tumblr le film n'est pas tout à fait exact factuellement, les poètes dont on y fait le portrait seraient de grosses merdes à tendance pédophile ou homophobe au choix. Mais comme je l'ai dit je n'y connais rien donc ça n'a rien changé au visionnage et à la qualité du film, que je vous conseille !
 

• J'ai redécouvert The Birthday Massacre. Il y a plusieurs années (6 ou 7, facile. Urgh.) leur titre Blue tournait en boucle dans mes oreilles mais je n'ai jamais écouté leurs albums sortis à l'époque plus d'une ou deux fois. J'ai été surprise de voir qu'ils étaient toujours actifs et qu'ils ont composé de nombreuses choses depuis (et qu'un nouvel album va sortir dans quelques mois) - quelques notes de leur rock-électro-goth-pop-atmosphérique et j'étais subjuguée à nouveau.